Espagne: Non à la maltraitance animale

photographies: Mathieu Savard

C’est à l’échelle nationale que se sont déroulées, le 25 mars dernier, des manifestations en faveur
d’un durcissement du Code Pénal sur la maltraitance animale. En effet, de nombreuses associations espagnoles qui militent pour la protection de la faune ont haussé le ton sur l’absence de lois pour
la défense des animaux et demandent des peines plus sévères pour les maltraitants.

Actuellement, la peine est de seulement 3 à 12 mois de détention pour ceux qui assassinent ou torturent un animal ou le paiement d’une caution (ceux qui n’ont pas d’antécédents judiciaires),
ce qui est insuffisant selon les manifestants. À travers les aboiements et les klaxons de la manifestation à Alicante, on pouvait entendre des slogans scandés avec ferveur: «Maltraitance animal, retard culturel», «Président, écoute! Nous sommes dans la lutte!».

Ce sujet est fortement discuté en Espagne, entre autres, à cause des corridas. Dans ces spectacles tauromachiques, la bête est mise à mort d’une façon assez violente. Même si ce n’était pas le point principal de la protestation, il reste que les défenseurs des animaux espèrent un jour que cela cesse, comme c’est le cas en Catalogne.

Une pétition est en circulation présentement pour réclamer des changements dans le Code pénal espagnol, et pour solliciter l’adhésion à la Convention européenne de protection des animaux
de compagnie.

Une réponse à “Espagne: Non à la maltraitance animale”

Laissez un commentaire

Powered by WP Hashcash

facebook
 
catégories